On a tous ressenti ces périodes de forte tension avec cette envie que cela s’arrête : on ne sait plus où donner de la tête ni dans quel ordre prendre les sujets…

Et puis est arrivé ce confinement, un peu salvateur pour certains, qui ont trouvé l’occasion de mettre un coup de frein à une vie devenue trop éreintante. Avec l’opportunité d’avoir davantage de temps pour eux : “je prendrai plus de temps avec les enfants”, “je vais en profiter pour repeindre le couloir”, “je vais lire”, etc. Pour finalement observer que bon nombre de ces résolutions sont restées à l’état de projet.

Finalement cette période a pu manquer de stress : tout est affaire d’équilibre et de juste tension. Comme la corde d’une guitare ! Trop tendue, elle casse. Pas assez tendue elle ne résonne pas et ne sait pas donner la note juste.

Nous avons tous besoin d’un minimum de stress pour nous mettre en mouvement et trouver l’énergie pour avancer et pour mener à bien nos projets. En période de reprise après confinement, il faudra être particulièrement attentif à retrouver la juste tension, ni trop peu, ni pas assez.

Au risque, dans un cas comme dans l’autre, de voir surgir des formes de souffrance au travail : burnout et/ou perte de sens.

Qu’en pensez-vous ?