L’actualité récente nous a montré un superbe cas pratique : d’un côté un président qui réfléchit à haute voix sans avoir pris le temps de raisonner et de l’autre une médecin dans son staff visiblement très gênée par la situation.

Et cela arrive très fréquemment dans toutes les entreprises. Les désaccords sont monnaie courante. Mais quelle attitude adopter face au désaccord profond ? à l’incompréhension face à des décisions contraires à ses valeurs ou à son éthique ? Dire les choses à haute voix, au risque d’être viré ? Ne rien dire mais en gardant en soi du ressentiment, des émotions et une souffrance liée à la culpabilité de ne pas oser dire ?

Il n’y a pas de réponse toute faite bien évidemment.

Mais cela doit inviter à se poser les questions suivantes :

  • qu’est-ce qui est inacceptable pour moi et que j’exprimerai à haute voix ?
  • qu’est-ce qui est moins important et que je garderai pour moi ?
  • qu’est-ce que je pourrai dire dans une logique de feedback constructif ?

Voilà quelques questions pour ne pas s’embarquer dans des combats perdus d’avance.Tourner 7 fois sa langue dans sa bouche, savoir raisonner de son côté lorsque l’on a le sentiment que sa hiérarchie a perdu sa raison.