Contenu du cours
Étape 1 – Choisissez un objet
Dans cette séquence, vous allez choisir un objet, revisiter vos choix professionnels et élaborer un objectif de coaching.
0/3
Étape 2 – Brisez l’objet
Dans cette séquence, vous allez briser votre objet, vous interroger sur vos ressentis et interroger votre travail.
0/1
Étape 3 – Décidez
Dans cette séquence, vous déciderez de ce que vous allez faire de cet objet.
0/3
Étape 4 – Rassemblez
Dans cette séquence, vous allez identifier les morceaux de votre céramique et les rapprocher de votre vie personnelle et professionnelle.
0/5
Étape 7 – Réparez
Dans cette séquence, vous allez réexplorer dans votre récit de vie personnel et professionnel vie quels ont été vos choix et sur quelles valeurs.
0/5
Étape 9 – Laissez reposer
Dans cette séquence, nous vous invitions à faire un pas de côté et à observer ce qui a bougé en vous depuis que votre coaching a débuté.
0/3
Étape 10 – Comblez et délimitez
Dans cette séquence, nous vous invitons à identifier comment vous pourriez unifier certains pans de votre vie personnelle et professionnelle ou mettre des limites lorsque ces dernières sont trop poreuses.
0/5
Étape 12 – Révélez
Vous voilà parvenu à la fin de cette expérimentation du Kintsugi.
0/1
Guide de coaching individuel
À propos de la leçon

Reprenez l’émotion que vous avez écrite dans le cadre précédent. Essayez d’identifier dans la roue des émotions de Robert Plutchik ci-dessous, le mot qui se rapproche le plus de celui que vous avez écrit. Ce peut être le même comme un mot qui s’en rapproche.

Visualisez bien ce mot.

Regardez attentivement ces mots en partant des 4 émotions de base indiquées en rouge, jaune, vert et bleu aux quatre points cardinaux du cercle : la joie, la peur, la tristesse et la colère. Sur les autres pétales de cette roue se trouvent des émotions secondaires : confiance, surprise, dégoût et anticipation.

Vous noterez que dans cette roue, chaque émotion a son contraire : le contraire de la tristesse, c’est la joie. Le contraire de la surprise, c’est l’anticipation, etc.

Vous noterez ensuite les mots indiqués au centre du cercle qui sont un degré supérieur de l’émotion. A titre d’exemple, une colère noire deviendra de la rage. Une joie profonde, de l’extase.

Enfin, regardez les mots qui se situent aux extrémités de la roue (optimisme, amour, soumission, crainte, désappointement, remords, mépris, agressivité). Ce sont là les résultats de la combinaison des émotions primaires ou secondaires. A titre d’exemple, la colère et le dégoût en se combinant forment du mépris ; la joie et l’intérêt de l’optimisme, etc.

Vous allez maintenant travailler sur les émotions que vous rencontrez dans certaines situations de votre vie professionnelle :

Dans le premier tableau de la page suivante, vous indiquerez :

  • dans la première colonne une situation (qu’elle vous pose problème ou non),

  • dans la colonne suivante, l’émotion primaire suivant son intensité (sur les pétales des points cardinaux),

  • dans la 3ème colonne, l’émotion secondaire liée à la première et son intensité (sur les pétales en diagonales jouxtant les pétales des points cardinaux),

  • et enfin dans la dernière colonne, le résultat du croisement des deux.

Vous trouverez un exemple ci-dessous :

0% Terminer