Je ne compte plus les posts ou les messages en Messagerie Privée sur LinkedIn de personnes qui font ainsi part de leur projet d’orientation dans cette belle fonction RH. Des personnes avec de belles valeurs à coup sûr, une belle écoute et des capacités d’empathie.

Mais s’orienter dans les métiers de la DRH parce qu’on a des valeurs humaines fortes n’est pas suffisant. C’est un socle indispensable à coup sûr… mais pas suffisant.

C’est mieux que rien en effet alors qu’une étude récente montrait que seuls 76% des DRH on choisi d’embrasser cette fonction pour mettre leurs valeurs humaines dans leur activité professionnelle. Effrayant quand il s’agit de penser aux 24% restants ! Pourquoi (pour quoi) l’ont-ils choisie ?

Pour exercer des fonctions RH, on ne peut qu’avoir une fibre humaine. Mais il faut également une excellente connaissance de soi et de ses propres fragilités.

Seule façon d’éviter de se faire embarquer par ses émotions, de rester solide dans la tourmente tout en ayant une boussole (du cœur) qui guide quant aux acceptables et inacceptables.

Et cela vaut tout autant pour les dirigeants.