“Tu en es où du re-re-re-calcul du budget 2020 ? J’ai besoin de tes slides ASAP.”

“…”

Et pourtant certaines entreprises continuent de travailler comme si de rien n’était. Pour elles, “les conditions de travail sont légèrement modifiées mais, on ne s’en sort pas trop mal après tout…”

Et pourtant elles passent à côté du tsunami autrement plus dangereux que la récession annoncée : celui de la perte de sens au travail. Quand le bipède a cette chance d’avoir un peu de temps pour se recentrer, l’aléas c’est qu’il peut prendre le temps de penser : “mais qu’est-ce que je f… là ?”

Une suggestion pour les DRH et managers : être à l’écoute de ces signes pour préserver vos richesses humaines. Ceux qui posent la question du sens de leur travail, à risque de burnout ou de boreout, sont toujours parmi ceux qui contribuent le plus à l’EBITDA.

Ne prenons pas le problème à l’envers.